Yessis n Teryel

Amuggar n Teqbayliyin - Forum des femmes kabyles


    Les barbouzes du FFS

    Partagez

    nora

    Nombre de messages : 14
    Date d'inscription : 01/01/2007
    17042008

    Les barbouzes du FFS

    Message par nora

    Les barbouzes du FFS

    Le FFS-Immigration vient de s’illustrer, à l’occasion de la commémoration de la date anniversaire d’un de ses militants, André-Ali Mécili, par un acte d’une grande absurdité : empêcher Ferhat Mehenni de déposer une gerbe de fleur estampillée MAK (Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie).

    Libre aux uns et aux autres de juger de pareille attitude de la part des militants du FFS. L’antécédent s’est produit en France, patrie des droits de l’Homme et des libertés, de toutes les libertés. Mais surtout, patrie où se cristallisent tous les désirs inassouvis de démocrates algériens en mal de terrain en Algérie. S’ils n’ont que le rejet à proposer comme modèle à ceux qui ont encore quelques espoirs en eux, libre à eux.

    Libre aux uns et aux autres de spéculer sur les vraies motivations de Ferhat Mehenni et sur la pertinence de son geste. C’est aux militants du MAK, avant tout autre, de juger de «l’affaire».
    Personnellement, je crois fermement que les forces «politiques» kabyles (le FFS, le RCD) sont le front intérieur sur lequel viendra se cogner tout projet souverainiste kabyle. C’est pourquoi je suis pour une rupture totale et radicale avec ces forces politiques et leurs pratiques. Mais force est d’admettre que l’initiative de Ferhat, à son corps défendant probablement, a le mérite de révéler, si besoin est, la nature foncièrement antikabyle du FFS.

    Voilà que Madjid Laribi, un ancien enseignant d’arabe, promu journaliste spécialisé dans les enquêtes impliquant la SM (Sécurité militaire algérienne) dans la gestion du dossier «terrorisme islamiste» par les relais médiatiques de Hamrouche (Chef de bureau du journal La Tribune, section Tizi-Ouzou, journaliste à Algeria Watch), aujourd’hui réfugié politique en France, se fend d’un billet d’une violence qui n’a de pareille que celle des scribes hamasistes d’Ech-Chourouq contre des Kabyles autonomistes et surtout contre l’IDÉE de l’autonomie de la Kabylie sur un site au nom combien révélateur, Le Maghrébin.

    http://www.lemaghrebin.com/mapage46/index.html

    Pareil billet n’a rien à voir avec le journalisme. C’est le travail d’un «chargé de mission» qui rêve probablement de prendre la place laissée vacante par Mécili. Lequel Mécili, faut-il le rappeler, est un ancien du MALG (Ministère de l'Armement et des Liaisons Générales), c’est-à-dire l’ancêtre de la SM (sécurité militaire algérienne), c’est-à-dire du DRS (Département du renseignement et de la sécurité).

    Sur Mécili et bien d’autres choses, Madjid Laribi oublie que la Kabylie est bien instruite!
    Elle le doit beaucoup à un autre homme, Bessaoud Mohand Arab.

    Que Madjid Laribi n’aime pas Ferhat Mehenni, c’est son droit. Qu’il soit contre l’autonomie de la Kabylie, c’est aussi son droit. Mais qu’il s’attaque aux Kabyles autonomistes qu’ils qualifient de «troupes extrémistes» à la solde du DRS, cela est simplement inadmissible!

    Son texte, qui engage aussi le FFS, est :
    - Un appel à la répression
    - Un appel au meurtre politique
    - Une atteinte à la liberté d’opinion


    Pour ces raisons, tous les souverainistes kabyles, tous ceux qui luttent pour des États amazighs souverains, quel que soit leur positionnement par rapport au MAK, doivent interpeller cet apprenti sorcier de la politique sur la responsabilité de ses écrits.


    Nora L.
    Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

    Message le Dim 8 Juin - 8:26 par azikiw

    Comme à ton habitude tu es toujours aussi pertinente; mais comme tu l'as si bien souligné: pourons nous réellement faire quelque chose contre ce front que tu nomme? n'est pas là l'éternel "daawoussou kabyle" Ils aculeront et accuseront toujours les initiatives qui leur echapent. Ils savent être de grands champions quand il faut tirer sur les ambulances.

    Message le Dim 8 Juin - 8:37 par azikiw

    Est ce que tu peux adressez ce petit mot au maghrebin:

    Azul a Madjid. Je n'aime pas Ferhat, mais je crois que tu allé très loin dans l'accusation.Cessons de tirer les uns sur les autres.Je suis de ta génération. Dépassons ce que nos ainés n'ont pas su réaliser.Acceptons nous les uns les autres.Tu sais comme moi que l'enjeu est ailleurs.Cessons de faire les marionnettes entre les mains d'autres acteurs beaucoup plus calculateurs que tu le penses.secouons nous un peu.

    Message  par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 24 Avr - 5:23