Yessis n Teryel

Amuggar n Teqbayliyin - Forum des femmes kabyles


    Tourisme solidaire en Kabylie

    Partagez

    louisa
    Admin

    Nombre de messages : 262
    Date d'inscription : 02/01/2007
    07092008

    Tourisme solidaire en Kabylie

    Message par louisa

    Azul,

    Trouvé pour vous sur le site Forum Femmes Méditerranée de Marseille, ONG qui travaille avec des ONG en Kabylie, notamment le Collectif des femmes du Printemps noir (Farroudja, cité dans le document), pour la fromation des cadres associatifs.

    En espérant que le Collectif des femmes du Printemps noir puisse répercuter le projet sur le terrain, en Kabylie où, pour l'instant, seul les «cadres» du GSPC semblent faire du tourisme permanent....

    Bonne lecture!

    L.

    __________________________________________________________________


    1/ Rappel des objectifs



    Valoriser le travail des femmes

    En Kabylie, le travail des femmes reste invisible et non rémunéré (activités agricoles, artisanat, tâches ménagères...). L’objectif prioritaire est de permettre une reconnaissance de leur travail, notamment par une rémunération.

    Développer le tourisme solidaire

    La création d’entreprise ou d’activités génératrices de revenus est une possibilité pour les femmes de créer leur propre emploi déclaré sur un marché du travail dans lequel elles ne sont pas prioritaires ou sont parfois directement exclues. Cependant lors de nos études de terrains, notamment au Maroc, nous avons pu constater que les activités génératrices de revenus développées pour les femmes par nos partenaires ne sont pas toujours en adéquation avec une demande. Souvent, afin de permettre aux femmes rapidement de mettre en place leur activités, les partenaires sont partis des savoirs faire locaux traditionnels : semoule, miel, tapis, broderie, couture, artisanat et des ateliers de formation ont été mis en place avec la création de coopérative de femmes. Cependant il semblerait que les études de faisabilité aient fait défaut, ce qui génère des problèmes de commercialisation. Ces échecs peuvent entraîner des situations pire que celles antérieures au démarrage de l’activité : endettement, déception et démoralisation, humiliation (dans la sphère publique et privée)...

    Afin d’éviter ce genre d’écueil préjudiciable au développement, le Forum Femmes Méditerranée de Marseille essaie de travailler désormais avec les partenaires sur la viabilité des projets. Ce travail sera développé plus particulièrement dans les prochaines Formations de Cadres Associatifs (fiche ci-jointe).

    Le Forum Femmes Méditerranée a donc décidé de travailler en partenariat avec des associations spécialisées dans le tourisme solidaire dans les deux pays, comme par exemple Tizi Rando (Maroc) et Citoyen de la Terre (France ayant déjà des projets sur le Maroc et l’Algérie) et de prendre en charge la formation concernant l’autonomisation des femmes avec les associations féminines, nos partenaires locaux, incluant dans certains cas les bénéficiaires des projets.

    L’objectif que se fixe le Forum Femmes Méditerranée n’est pas seulement que des femmes puissent développer une AGR dans le secteur du tourisme. Mais le FFM de Marseille veut s’assurer que chaque bénéficiaire recevra une formation intégrée lui permettant une totale autonomisation, une capacité d’adaptation aux changements et aux évolutions d’activité aux cours des décennies d’activité, une connaissance de ses droits et devoirs, une véritable intégration sociale et économique. Le Forum Femmes Méditerranée souhaite aussi pouvoir faire la coordination de la mise en place des projets et pouvoir élaborer une méthodologie spécifique qui permette de développer le projet dans d’autres villages.

    L’association reste ouverte sur toutes formes d’activités touristiques génératrices de revenus annexes aux hébergements et qui pourraient être aussi des activités réalisées par des hommes.

    Le rôle du Forum Femmes Méditerranée est de s’assurer que pour toutes les activités, qu’elles soient menées par des femmes ou des hommes, toutes les personnes participant aux projets sur place auront reçus ou recevront au cours de la première année du projet une formation : approche genre, alphabétisation, hygiène, droits (autorisation, déclaration de l’activité), gestion financière, réinvestissement, adaptabilité technologique, gestion du temps, des enfants, des activités annexes, élaboration de planning, réservations, non exploitation infantile, juste rémunération (droit du travail et règle du commerce équitable) et juste tarification.

    Valoriser le potentiel touristique et écotouristique de la Kabylie (Cf Faroudja)

    Envisager la création d’une caisse d’épargne et d’assurance.

    La caisse d’épargne vise à permettre une gestion personnelle des revenus. Le système d’assurance veut prémunir les femmes d’un glissement vers la misère en cas de difficultés familiales.
    2/ Projets générateurs de revenus liés au Tourisme Solidaire :

    Hébergement : logements chez l’habitant (AGR 1) : Avec en fonction du lieu, des us et coutumes, de la situation de la femme bénéficiaire du projet, une ou des chambres individuelles ou un logement dans un salon (collectif)

    Les critères

    - Le bénéficiaire est une femme

    - Hygiène et propreté

    - Pièce indépendante pour les chambres individuelles

    - Un couchage confortable

    - Toilettes et douches (la douche pourrait être un hammam),

    Restauration

    Transport Acheminement depuis l’aéroport ou le port (taxi ou minibus) : avec calcul du juste prix suivant la distance, la rémunération du chauffeur, la location ou l’usure du véhicule.

    Randonnées

    Guides et accompagnatrices(teurs) (AGR 3), principalement dans zone à risque :

    • Activité de tourisme rural : randonnées pédestres, avec guide, activité canöé - kayak dans les rivières, escalade, parcours santé, parcours aventures etc...

    • Activité de tourisme urbain : musée, vieille ville, etc...

    • Visite de coopératives d’artisanat ou alimentaire fonctionnant sur le principe du commerce équitable.

    • Tourisme solidaire : Rencontre avec des associations de femmes : méthodes de travail, objectifs, réalisations et échecs, participation à certaines activités associatives, discussions avec les bénéficiaires, explication de la situation des femmes dans le pays d’accueil au niveau politique, économique, social etc...

    Visites artisanales et produits du terroir

    Semaine à thème (huile, bijoux, poteries, cerise, broderie...)

    Ateliers de créativité (broderie...)

    Réservation billets internationaux
    3/ Méthodologie

    Calendrier

    Juillet 2006 :

    Etude de Marché

    Test

    Sept/Oct 2006 : Programmation des semaines à thème

    Mise en place du groupe par ville et par gîte

    Nov/Dec 2006 :

    Session de formation au Maroc pour les responsables du projet

    Elaboration du programme de formation des hôtes et des prestataires

    Jan/Fev 2007 :

    Session de formation en Israël

    Mars/Avr 2007 :

    1er voyage 2007

    Labellisation

    Choix du label

    Critères :

    • Confortable

    • Hygiénique

    • Sécuritaire

    Méthodes (audit...)

    Information et Sensibilisation

    Intégration économique et sociale de l’activité de tourisme Utilisation des ressources environnementales

    Sélection et Formation des hôtes

    Accueil, Hygiène, Gestion, Organisation

    Formation de l’équipe d’encadrement

    Coordination de l’activité touristique du village : interface touristes - hôtes, animation des séjours et organisation des transferts.

    Marketing

    Semaines thématiques...

    Commercialisation

    La promotion des villages pourrait se faire principalement par Internet, et à travers des agences de tourisme solidaire. La clientèle principale serait les associations de femmes de tout le bassin méditerranéen et la clientèle habituelle du tourisme solidaire (milieu associatif, personnes respectant les cultures, les ressources et l’environnement, les touristes sportifs, la clientèle du tourisme rural).

    Le développement :

    Les hébergements solidaires pourront être aussi bien dans les villes qu’en zone rurale. Des associations locales partenaires serviraient de relais, de point de réservation (problèmes de téléphone, courrier etc...) et de mise en contact avec de nouvelles candidates. Elles pourraient aussi servir de contact local pour aider le touriste à solutionner les éventuels problèmes rencontrés sur place (vols, pertes, pannes, accidents, maladies, etc...)


    _________________
    «Je cherche des géants et je ne trouve que des hommes, me disait jadis une amie.» Le Deuxième Sexe. Simone de Beauvoir.
    Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking


      La date/heure actuelle est Lun 16 Jan - 21:48