Yessis n Teryel

Amuggar n Teqbayliyin - Forum des femmes kabyles


    Petit éloge de l'islam, d'Arezki Bakir

    Partagez
    avatar
    louisa
    Admin

    Nombre de messages : 262
    Date d'inscription : 02/01/2007
    09092009

    Petit éloge de l'islam, d'Arezki Bakir

    Message par louisa

    Azul,


    Le petit microcosme virtul kabyl0-parisien est en ce moment agité par une mini-tempête saline, commeon les aime dans de milieu. Cette tempête s'appelle Arezki Bakir qui prône, à en croire ses dires, un débat icônoclaste en direction du MAK.

    N'étant ni du MAK ni Kabylo-Parisienne, ni concernée par l'Avenir de Marianne, je ne me suis pas senti autorisée à commenter le sens du vent, même si certains points soulevés par Arezki Bakir intéresseraient tous les Kabyles concernés par le devenir de la Kabylie puisqu'il est aussi question d'elle dans ses écrits. Ça sera sûrement pour une autre fois.

    Mais on s'entend sur un point. Bakir s'attaque au président du MAK au nom soit-disant de la défense des valeurs républicaines françaises. Lesquelles valeurs sont(corrigez-moi, chers Parisiens si je me trompe): la laicité, l'égalité, y compris entre les hommes et les femmes donc, et la liberté!
    Et que propose Bakir pour les femmes (maghrebines, comme il les appelle)? La protection de l'islam et des valeurs ancestrales! rien que ça, Mesdames!



    Le débat est ouvert....



    PETIT ELOGE DE L'ISLAM

    L'islam. "C'est dur d'être aimé par des cons!" hurlait, dépité, le prophète Mahomet à la une de l'hebdomadaire "Charlie Hebdo". Si l'on se réfère à toutes les organisations, groupuscules et autres associations du style Al-Qaïda, GSPC, Talibans et tous ceux qui veulent faire des êtres humains de simples troupeaux à mâter, effectivement c'est tentant de le croire.
    Le problème qui se pose est que l'islam, auquel se réfèrent des centaines de millions de gens, est devenue la cible de tous ceux qui se battent pour l'uniformisation du monde et la liberté des moeurs, sans cadre et sans garde-fou. L'islam est envisagé ici non comme une religion mais comme un obstacle à la généralisation de cette évolution, forcément destructrice pour les sociétés et les personnes.

    Même si j'ai toujours eu beaucoup de recul par rapport à la religion, je n'ai jamais eu d'hostilité personnelle vis-à-vis de l'islam. C'est une religion que ma famille pratique sans aucun problème et avec une sérénité et une ouverture sur le monde qui me fait penser qu'on est souvent injuste avec cette religion.

    En vérité, au-delà même de la croyance ou non en Dieu, l'islam inculque des valeurs. Des valeurs qui nous renvoient aux temps anciens, aux temps ou les hommes étaient des hommes et s'assumaient comme tels. Aux temps ou les femmes, précieuses, étaient protégées, respectées. Les hommes étaient responsables et dignes. Aujourd'hui beaucoup de femmes, notamment d'origine maghrébine, se plaignent de ne plus trouver d'hommes fiables, sur lesquels s'appuyer et fonder un foyer dans la sécurité d'une famille solide, fondée sur les valeurs ancestrales. Valeurs qu'enseigne l'islam. Et valeurs qui se perdent.

    Alors j'ai décidé de rendre ici un petit hommage à cette religion, celle de mes parents.

    Arezki BAKIR.


    _________________
    «Je cherche des géants et je ne trouve que des hommes, me disait jadis une amie.» Le Deuxième Sexe. Simone de Beauvoir.
    Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 3:11