Yessis n Teryel

Amuggar n Teqbayliyin - Forum des femmes kabyles


    «les houriettes. les vierges du paradis terrestre»

    Partagez
    avatar
    louisa
    Admin

    Nombre de messages : 262
    Date d'inscription : 02/01/2007
    04022007

    «les houriettes. les vierges du paradis terrestre»

    Message par louisa

    Tel est le titre d'un cyberblog qu'on vient de me faire découvrir. Il s'agit d'un blog où on peut lire des histoires (vraies? romanesques?) sexuelles, aventures amoureuses et érotiques racontées par l'auteur, Laaneb (de l'arabe, raisin) Musca (variété de raisin, muscat).

    L'intérêt «littéraire» de ces histoires n'est pas tant dans la description crue de l'acte sexuel un peu convenue. La trame historique, inscrite dans l'Algérie contemporaine (décennie 90), les rend dignes d'intérêt comme ce passage:


    Code:
    de son travail. Comme à son habitude, elle n'a pas eu besoin d'être questionnée pour entamer la réponse. Le trouble que traversait le pays l'avait mise dans une situation de précarité importante. Seule sa soeur Aziadé était encore en contact avec elle. Elle n'avait plus de travail, était dans le besoin et avait abusé de la gentillesse de son ainée qui l'hébergeait. Elle a rencontré un homme, Abdelkhaleq, courtois, gentil, qui venait de se convertir à l'islamisme, et qui, malgré tout, lui plaisait. Il lui trouva une chambre chez des amis à lui qui avaient une villa sur les hauteurs d'Alger, mais exigea qu'elle porte le hidjeb. De plus, et ce n'était qu'une question de temps, il comptait l'épouser. Devant la pression, elle a succombé et a fini par porter le hidjeb, en attendant de voir plus clair. Elle a passé plusieurs semaines dans cette maison, avant qu'elle ne s'aperçoive que des choses bizarres s'y passaient. Plusieurs soeurettes y étaient également hébergées, et elles étaient souvent de passage pour quelques jours. Abdelkhaleq passait de temps en temps la sortir, lui glissait un peu d'argent, sous pretexte qu'elle n'avait pas de travail... Elle n'était pas rassurée, et ni sa soeur, ni son beau frère n'acceptèernt sa nouvelle tenue.
    Les choses évoluaient vite, et Abdelkhaleq commença à la conduire dans des réuinions de femmes, des Halaqates, ou une femme présidait les rencontres, chargée de l'instruction des nouvelles recrues. Elle était de plus en plus choquée par le discours qui était tenu. De par sa descendance, elle avait eu une bonne connaissance de la religion, et ne se reconnaissait pas dans la nouvelle qui était entrain d'être prêchée.
    Dès le début juin, la grève insurrectionnelle des islamistes avait beaoin de bras. C'est tout naturellement que Houria se mit au service des amis de son amant. ELle était chargée de l'accueil des nouvelles converties. Converties d'un genre plutôt bruyant. Elle se rendit compte qu'il sagissait des prostituées qui avaient décidé de rejoinde le mouvement, dans un espoir de changer de vie et de trouver un mari pour fonder un foyer. Elle se souvenait que certaines avaient à peine seize ans. Mais elle n'était pas au bout de ses surprises. Par intermittance, les unes après les autres étaient appelées par les différents dirigeants qui rodaient autour d'eux. Elles disparaissaient pour une heure ou deux, et revenaient. Certaines ne revanaient que le lendemain. A bout, l'une d'elle, revenue le lendemain dans un état d'épuisement, raconta à Houria, qui était devenue entre temps cheffe de cellule par intérim, ce qui lui était arrivée.
    L'ex prostituée avait été invitée par un "Akh" à le rejoindre avec d'autres pour rencontrer des gens importants. EN voiture, direction Bouzareah, ils entrèrent dans une luxueuse villa, où ils se sont retrouvés à plusieurs hommes et plusieur femmes. Un imam leur récitat quelques versets du Coran, fit un court discours et prononça ce qu'elle venait juste de comprendre, le Zaouedj el Moutâa. Ils se séparèrent, chaque homme ayant choisit une femme, et se dirigèrent vers les différentes chambres, pour copuler. Les femmes subirent les plus vils des chatiments. Violées, humiliées, elles devinrent les esclaves sexuels de ces pervers, sans aucun moyen de se défendre. Toutes étaient d'anciennes prostituées ayant rejoint le mouvement pour changer de vie. On leur avait promis une vie comme celle de Médine. Mais les prédateurs ne les voyaient pas autrement qu'en prostituées. Après avoir fini leur besogne, les hommes quittaient les chambres pour un moment, laissant les femmes dans un état lamentable, ils revenaient pour se les échanger. Chaque femme recevait la visite d'un autre Akh, qui exercera les pires sévices sur sa victime. La jeune ex prostituée avait été violée par huit hommes dont l'imam qui les avait ainsi mariées.Elle avait été déposée par ce même homme qui l'avait prise la veille, auprès de Houria que personne n'osait approcher, car sous la protection d'un memebre influent du mouvement.




    Mais là n'est pas leur véritable intérêt, à mon sens. Ayant lu quelques-unes des histoires, j'ai découvert que l'auteur se dit berbère, un Kabyle en fait.
    Code:
    [color=#000000]Notre premier contact s'est déroulé en Anglais. Je lui ai dis que la règle est le français, mais qu'en cas de difficulté, nous pouvions emprunter l'anglais. Mais pas l'arabe. D'abord parce que je ne maîtrise pas cette langue, puisque, je le lui ai expliqué, je suis berbère et non arabe. [/color]

    Néanmoins, c'est surprenant quand on découvre les référents culturels qu'il invoque quand il s'agit de décrire l'acte d'amour, le corps de la femme, les jeux de séduction, etc., les photos (notamment celle en page d,accueil) qui renvoient pour la plupart (je n,ai pas tout lu) à la femme orientale, à la culture arabe. Le nom du blog est à lui seul révélateur.





    À la danse des fesses, il préfère celle du ventre. Pour ses parades de séduction, il met du Guerrouabi....

    Et que penser de sa joie et de la soudaine vigueur sexuelle qu'il déploie lorsqu'il apprend qu'une de ses copines, qu'il a déjà déflorée, s'est refait l'hymen...

    Intéressant à lire... voici le lien: http://houriettes.over-blog.com/
    Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 3:08